Lolo, la chasseuse

Aujourd’hui, je commence ma galerie de portraits pour que vous fassiez connaissance avec tous les membres de ma smala-chérie: Pour débuter, ma chatte Lolo. Son nom entier est Lolo-Ronron; Charles et Salomé, alors âgés de 6 et 7 ans lorsqu’elle a fait irruption dans nos vies, s’obstinaient pour la baptiser…ça a fini avec un trait d’union.

Lolo est arrivée devant la porte de la maison quelques jours après la naissance de Bénédicte, en octobre. C’était une jolie petite chatte qui ronronnait très fort. Moi, en pleine montée de lait et remplie d’ocytocine, je me suis attachée à Béné et à elle, par la même occasion. On l’a flattée et nourrie…et elle en échange, elle faisait les beaux yeux, ramenait des mulots et nous suivaient dans nos promenades jusqu’au parc. Au fond, c’est elle qui nous avait adoptés.

IMG_0585.JPG

Mon amoureux étant allergique, pas question de l’installer confortablement sur le divan du salon. On lui a alors aménagé une petite niche, chauffée. On l’a nourri tout l’hiver et, au printemps, on s’est bien rendu compte qu’elle était enceinte.

Elle a accouché, dans ma poussette rose, un beau matin de juin, devant les yeux émerveillés de Morgane, Charles et Salomé. Et, Ô, heureux hasard, il y a avait trois chatons.

13.jpg

Les chatons ont été instantanément baptisés, et adoptés, par les enfants; Chocolat, Caramel et Paëlla (bon, j’ai peut-être un peu influencé ma fille pour celui-là…mais que voulez-vous, c’est une petite chatte d’Espagne 😉 ).

À partir de là, difficile de s’en départir…c’était LE gros « kick » de l’été. Ces chatons ont été manipulés, tripotés, cajolés, embrassés. Lolo, excellente maman leur a montré à chasser, à grimper aux arbres et redescendre sans l’aide des pompiers. Moi j’avais peur pour les oiseaux de proie mais les petits dormaient sous le porche, toujours près de la porte de la maison.

2

Un bon matin, je les ai donc tous amenés chez le vétérinaire pour éviter qu’on ait 72 chats avant le prochain printemps. Tous médaillés, stérilisés, vermifugés…le gros kit. Au vétérinaire qui me demandait si mes chats avaient des allergies, de l’asthme et autres problèmes j’ai répondu que mes chats mangeaient des rats musqués et vivaient dehors. Il avait l’air mi-horrifié, mi-indigné, mais bon. On n’y est pas retourné depuis. Ces chats vivent leurs vies de chats; heureux et libres. Leur territoire s’étend sur au moins un kilomètre carré et contient même un sous-bois! La joie! Plusieurs voisins les aiment…et les nourrissent…absolument pour rien…d’ailleurs ils sont un peu gros!

Ces temps-ci, Lolo s’emploie à garder le chien à bonne distance…et elle réussi fort bien. Elle a beau être 10x plus petite que Buffy…y’a quelque chose chez elle…son attitude, son énergie qui dit : » don’t f**k with me ».

IMG_0886

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s